Entry on the Hyacinthine Macaw or La Perruche-Ara Bleu-cobalt

in Histoire Naturelle des Perroquets by Alexandre BOURJOT SAINT-HILAIRE. Published in Paris (1837-8)

LA GRANDE PERRUCHE-ARA BLEU-COBALT

PSITTACARA COBALTINA

Bec noir très crochu, un peu comprimé, très-élevé, bicarené; pieds noirs; le pourtoutde l'orbite et du bec couvert d'une peau nue, couleur d'orpiment; coloration générale d'un bleu de cobalt; les pennes alaires et caudales d'un bleu violet; chatoyant de vert et de noir; taille: trente-huit pouces.

Cette espèce, très remarquable par sa grande taille, qui atteint, si elle ne dépasse pas, celle des plus grands Aras, se distigue par sa coloration générale d'un bleu cobalt ou de bleu de Prusse, à reflets noir d'acier bruni. La tête est énorme, et surtout le bec est démesurément grand; car la courbe de la mâchoire d'en haut peut avoir trois pouces et demi. La teinte générale sévère du plumage, des yeux, des pattes et du bec, qui sont noirs, tranche avec la couleur jaune orpiment de la cire, de la membrane basi-rostrale et du périophthalme.

Le lorum n;est pas complètement nu, ce qui nous fait placer ces deux espèces dans la division des Perruches-Aras des ornithologistes français, des Psittacaras de VIGORS, et ainsi correspond au genre Sittace de WAGLER. Quant à SPIX, il a placé cette espèce dans un genre de sa façon, Anodorhyncus, et il a fait de l' espèce unique l'Anodorhyncus Maximiliani, la dédiant à son patron scientifique, le roi Maximilien de Bavière. On voit que la confusion est déjà grande; du reste, Spix relève l'erreur de Latham, qui a fait du Guacamayo bleu (notre Perruche-Ara glauque) et de la présent espèce un seul et même oiseau sous le nom d'Ara hyacinthe.

Nous avons vu à Londres la Perruche-Ara bleu-cobalt et la Perruche-Ara glauque en présence l'une de l'autre au zoological Garden: la confusion n'est pas possible entre ces deux espèces, si on les voit ensemble; il faut tout l'art de faiseurs de synonymies pour embrouiller des choses si distinctes.

Patrie. Le Brésil. Spix a rencontrée cette espèce assez rare, comme des indigènes sous le nom d'Arara pretto, dans les contrées boiséesa de la Province de Goyataxes près du poste de Saint Marie.

Moeurs. Cet oiseau est peu craintif et vit par petites bandes.

The text is accompanied by this plate. You can see the head in detail.

            

Latest News

  • Thursday 7th November 2019
    Loro Parque Foundation has reintroduced six Lear’s into the wild in Brazil

    I read a report on the blog page of the Loro Parque Foundation published in February 2018 that they sent six Lears bred in Loro Parque in Tenerife to Brazil in August 2017 to be reintroduced into the wild there. They have managed to adapt to ... Read More »

Quotes

 " Naturam expellas furca, tamen usque recurret "

( If you drive out nature with a pitchfork, she will soon find a way back)

Horace (65-8 BC)