Entry with comments on blue macaws in the collection of Prince Massena d'Essling in Revue et Magazine de Zoologie

by Charles de SOUANCÉ published in February 1856.

Catalogue des perroquets de la collection du prince Masséna d'Essling, duc de Rivoli, et observations sur quelques epèces nouvelles ou peu connues de Psittacidés; par M. Charles de Souancé.

Ne voulant, dans cet opuscule, considérer cet ordre d'Oiseaux que sont sous le point de vue spécifique, nous laisserons de côté toute idée de classification générale, nous bornant à suivre celle adoptée par S.A. le prince Ch. Bonaparte dans son Conspectus psittacorum (Rev. zool., 1854). Nous chercherons à exprimer clairement les observations que nous avons pu faire en comparant les epèces entre elles, à bien déterminer les caractères distinctifs des oiseaux nouveaux ou peu connus, heureux si nous pouvons contribuer, par quelques nouveaux faits, aux progrès de l'Ornithologie.

§ 1

1. ANODORHYNCHUS HYACINTHINUS (Lath.), Brésil.
2. MACROCERCUS (cyanopsitta) GLAUCUS, Vieill. Paraguay
3. MACROCERCUS (cyanopsitta) SPIXII, (Wagl.). Brésil
Mal caractérisées, les trois epèces d'Aras à plumage entièrement bleu ont été souvent confoundues. Cependant la taille, la couleur de la robe, la grosseur du bec et surtout la forme de la nudité faciale, suffisent parfaitment pour prévenir le retour de pareilles erreurs. Wagler le premier a établi, d'une manière tranchée, leurs caractères distinctifs, et les figures de l'ouvrage de M. Bourjot sont d'une exactitude qui ne laisse rien à désirer.

Chez l'Ara hyacinthe, le peau nue de la face et peu développée autour de l'oeil, et forme, à la base de la mandible inférieure, une bande également large dans toute son étendue. Le plumage est d'un bleu pur très-intense, le bec énorme. L.T. 93 cent.

La peau nue à la base de la mandible inférieure couvre, chez l'Ara glauque, un espace beaucoup moins grand que chez l'Ara hyacinthe; très-étroite sous le menton, elle s'élargit subitment près de la commissure en forme de triangle; la nudité de l'orbite est aussi plus étendue, surtout en arrière. Le plumage bleu glauque a des reflets noirâtres sous la gorge. L.T. 72 cent.

On voit dans le Musée de Paris un individu qui diffère de l'oiseau décit par Azara par sa coloration, presque semblable à celle de l'Ara hyacinthe; mais, par la nudité faciale, la taille et la grosseur du bec, nous croyons devoir de rapporter à l'Ara glauque. C'est probablement un individu dans cet état de plumage qui a servi de type à Lear dans ses Illustrations of Psittacidae.

L'Ara de Spix s'éloigne beaucoup des deux espèces précédentes par sa taille plus petite et par la disposition de la nudité de la face, qui est beaucoup plus étendue, et conformée comme chez l'Ara tricolor. Son plumage est bleu glauque, cendré sur les joues. L.T. 65 cents.

Latest News

  • Monday 7th October 2019
    Paper on breeding performance of the Lear's Macaw in the wild

    I was recently sent a paper on the breeding performance of the Lear's Macaw in the wild. I was interested to read the comparison with other macaw species. The Lear's macaw has been quite prolific in captivity and it appears it is also prolifi ... Read More »

Quotes

 " Naturam expellas furca, tamen usque recurret "

( If you drive out nature with a pitchfork, she will soon find a way back)

Horace (65-8 BC)