Generally accepted original description of the Glaucous Macaw or L'Ara azuvert in Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle (Vol.2)

by Louis Jean Pierre VIEILLOT, published in Paris (1816).

Louis Jean Pierre Vieillot (May 10, 1748 - 1831) described a large number of birds for the first time, especially those he encountered during the time he spent in the West Indies and North America, and 26 genera established by him are still in use. He was one of the first ornithologists to study changes in plumage, and also one of the first to study live birds as well as skins.

Vieillot was born in Yvetot in northern France. He was established in business on the Caribbean island of San Domingo (Haiti), but was forced to flee to the United States during the French revolution. During his time there he began studying the birds of the country and collected material for his Histoire naturelle des oiseaux de l'Amérique Septentrionale (1808).

He returned to France in 1800 (or 1801), where he obtained a post as a writer on the Bulletin des Lois. He continued to write on birds, producingHistoire naturelle et générale des colibris, oiseaux-mouches, jacamars et promerops (1802) with illustrations by his friend Jean Baptiste Audebert, followed by Histoire naturelle des plus beaux oiseaux chanteurs de la zone torride (1806).

In Analyse d'une nouvelle Ornithologie Elémentaire (1816) Vieillot set out his system of ornithological classification, which he continued in his contributions to the Nouveau Dictionaire d'Histoire Naturelle (1816-19). In 1820 Vieillot undertook the continuation of the Tableau encyclopédique et méthodique, commenced byPierre Joseph Bonnaterre in 1790. He went on to write Ornithologie Française (1823-30).

He is believed to have died in poverty, blind and virtually forgotten by his contemporaries in Rouen in 1831.

L'ARA AZUVERT, Macrocercus glaucus, Vieill. Cette espèce dont nous devons la connaissance à M. de Azara, habite l'Amerique australe, entre le vingt-septième et le trente-troisième degré de latitude. Elle niche non-seulement dans les trous d'arbres, mais aussi, et même le plus souvent, dans ceux qu'elle creuse sur les bords perpendiculaires des rivières de Parana et d'Uruguay. Elle diffère des autres en ce que la membrane du bec, qui est couleur de paille, et large de deux lignes à la base de la mandibule supérieure, diminue de largeur jusqu'à l'angle de la bouche, d'où s'étend une seconde membrane étroite, d'un blanc jaunâtre, qui embrasse la mandibule inférieure et s'élargit près de l'oeil; une autre peau nue, jaune et séparée de la première, entoure l'oeil. Elle en diffère encore par la largeur du bout de la mandibule inférieure.

Cet ara a vingt-six pouces de longueur totale (la femelle est un peu plus petite); la queue longue de treize pouces et demi; le bec de trente lignes; un bleu foible colore la tête, et un bleu de ciel, changeant en vert de mer, règne sur toutes les autres parties supérieures; une couleur d'acier bruni est répandue sur les inférieures, sur les ailes et sur la queue; le bec et les pieds sont noirs, ainsi que la langue dont les bords sont d'un jaune paille; le bord de la paupière a la nuance de la fleur du romarin. Son plumage presente de l'analogie avec celui de l'ara hyacinthe, dont la patrie est inconnue.

In the same work on page 260 Vieillot briefly describes the Hyacinthine Macaw as follows:-

L'ARA HYACINTHE, Macrocercus hyacinthinus: Psit. hyacinthinus Lath., a deux pieds deux pouces de long; le bec noir est très-grand; la tête bleue; le corps d'un bleu foncé; les peunes alaires et caudales d'un bleu violet avec une nuance de vert sur les bords; les pieds noirâtres; l'orbite et le menton couverts d'une peau nue, de couleur jaune; la queue moitié plus courte que celle de l'ara rouge. Cette espèce est figurée dans les oiseaux du Muséum lévérian.

Latest News

  • Friday 20th September 2019
    Fires in the Pantanal

    Really bad news. We've all heard about the fires raging in the Amazon, but they are also raging in the Pantanal and threatening the Hyacinthine macaws there. Here is the report by Neiva Guedes on the Parrots International facebook page:

    "D ... Read More »

Quotes

 " Naturam expellas furca, tamen usque recurret "

( If you drive out nature with a pitchfork, she will soon find a way back)

Horace (65-8 BC)